Champignons richesse de la forêt 5 et 6 octobre 2019 Exposition

 Halles de Sainte Maure de Touraine,  

La chaleur et la sécheresse de l’été sont encore dans le sol de la forêt. Il est bien  difficile d’exposer des « champignons » qui ne montrent pas le bout de leur chapeau. Qu’y aurait-il d’autre à connaître, sur les champignons,   que ces chapeaux tant recherchés des promeneurs ? L’exposition «  les champignons, richesse de la forêt » aura bien lieu, malgré la sécheresse, avec la participation de…

  • Le CCSTI  = Centre Culture  Scientifique Technique Industrielle  (Région et Europe), dans le programme de la 28ème édition de la Fête de la Science.
  • Des techniciens de la forêt : ONF (publique) et CRPF(privée).
  • Un entomologiste
  • Des mycologues,
  • Des éleveurs de Champignons : entreprises Biochampi  de Nouâtre, et Euromycel de L’Ile Bouchard.
  • Et deux conférenciers.

Que chacun soit remercié.

.

Le sol de la forêt

Sur une base minérale s’accumulent les débris végétaux et animaux (matière organique de la litière) qui, peu à peu, se décomposent et se mélangent (l’humus). Les champignons (et aussi les arthropodes, les vers et les bactéries) sont toujours les acteurs de cette évolution.

La partie souterraine du Champignon, le mycélium, digère les débris végétaux,  et s’en nourrit. Certains champignons s’associent aux racines des arbres, on parle de mycorhize : le champignon apporte à l’arbre les sels minéraux qu’il a prélevés dans le sol.

L’arbre apporte au champignon les sucres qui ont pu se constituer dans les feuilles vertes exposées à la lumière  grâce à la chlorophylle. Chacun participe à la nourriture de l’autre.

Des loupes binoculaires  pour observer les composants de la litière et le mycelium.

Des microscopes pour observer  les spores.

Les insectes

Ils participent à la décomposition de la  matière organique. Ils se nourrissent  de parasites du végétal. Ils sont les maillons indispensables du fonctionnement de la vie.

 

Exposition de  la  récolte

Le champignon que nous voyons et récoltons n’est que la fructification du Mycelium, qui, lui, est le corps proprement dit du champignon, et qui s’étend, se nourrit, se multiplie, … et se reproduit.

Jean Bouton  et Didier Raas, nos Mycologues,  ont déterminé  et exposé quelques 70 espèces, récoltés par  tous, adhérents ou visiteurs.

Marasmes, Mycènes et Collybies, Bolets et Paxilles, Crépidotes et Stereum, Hypholomes et Agarics

Scleroderma polyrhizum (un géastre)           
 Macrolepiota procera (la Lépiote élevée, ou Coulemelle)

                                                                                                           

                                                                                           

Les Conférences

 Dans la salle du Conseil Municipal de la Mairie, et en présence de Monsieur Champigny Maire de Sainte Maure.

  • Didier RAAS, pharmacien et mycologue :

                                                                       « Les Russules pour les nuls » :

  « Elle est généralement convexe, pulpeuse et ne se déshabille que pour les amateurs ! C’est sans latex qu’elle s’offre à vous. Quittant sa cuticule aux couleurs chatoyantes, elle s’abandonne volontiers sous vos doigts experts. Et, c’est comme mille promesses d’une jeunesse assurée grâce à la chair grenue que vous goûterez. Plus que jamais vous ne l’oublierez, dans son écrin qu’est la sylve, vous voilà désormais envoûtés ! »

  • Bernard BOULLARD, professeur émérite de Biologie Végétale :

« Quand les Champignons se marient »

Divers types de relations entre Champignons et autres Etres Vivants existent, en particulier celles-ci :

  • Champignons parasitesàMycoses !

*Parasites de Végétaux : Pathologie Végétale := Rouilles, Mildious, Charbon, Pourridié etc.

*Parasites d’Animaux et Etres Humains : Muguet, Candidoses, Aspergillose, Onychomycoses…

  • Champignons bienfaisants à Symbioses !

*Associés à des Cyanobactéries ou Algues Vertes : = les Lichens.

*Associés à des Thalles, Racines, ou Rhizomes : = Mycothalles, Mycorhizes, Mycorhizomes !

*Associés avec des Animaux :=Les Zoosymbioses étroites.

*Coopérant physiologiquement avec un autre être vivant mais sans contacts matériels  intimes :=Symbioses lâches.

La suite des conférences peut être demandée à Botamyco37.fr (contact)

Les pluies d’octobre ont permis aux multiples champignons de fructifier, et aux mycologues avertis ou  débutants d’aller observer les ‘chapeaux’ directement sur le terrain .